FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Des nano-éponges cellulaires pour neutraliser le SRAS-CoV-2

En collaboration avec l’Ecole de Médicine de Boston des chercheurs de l’Université de Californie ont développé des nanoparticules qui dupent le virus de COVID-19 en se faisant passer pour des cellules cibles naturelles.

Notons que le virus du Covid-19 (SARS-CoV-2) est doté de pointes de glycoprotéine à sa surface. Ces dernières aident le SRAS-CoV-2 à pénétrer dans les cellules hôtes en se liant aux récepteurs présents à leurs surfaces comme l'enzyme de conversion de l'angiotensine 2 (ACE2). Le blocage de ces interactions pourrait empêcher le virus d'infecter les cellules. C’est d’ailleurs l’approche suivie par plusieurs médicaments proposés.

Au lieu d’utiliser des médicaments qui puissent avoir des effets indésirables, les chercheurs proposent, dans cette étude, d’offrir au virus des cibles plus attractives pour les infecter. Ces cibles sont, en effet, des nano-éponges formées d’un noyau polymère recouvertes par une membrane cellulaire à base de cellules épithéliales pulmonaires humaines ou de macrophages. Ces appas ressembles énormément aux types de cellules qui peuvent être infectés par le SRAS-CoV- 2.

nl0c02278 0004

Les premiers résultats montrent que ces nano-éponges sont non toxiques. Elles ont été administrées à des souris et ont pu neutraliser le SRAS-CoV-2 l’empêchant d'infecter des cellules.

En théorie, cette approche fonctionnerait même si le SRAS-CoV-2 mutait, tant qu’il continue à cibler les mêmes types de récepteurs. Selon les chercheurs, il pourrait également être utilisé contre d'autres virus.

Source

Calendrier

Juillet 2021
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Newsletter